Mon gamin veut une carabine !

Il est fréquent chez les enfants de vouloir une arme, ou plutôt ce qu'il assimile à une arme. La réponse de beaucoup de parents est l'interdiction pure et simple. 

Hélas, les faits et l'expérience prouvent que plus on interdit quelque chose à un enfant, plus il aura envie de le faire. Chaque enfant a son caractère, mais chez certains, ce genre de blocage peut aller assez loin.

Vos intentions sont louables, car vous assimilez les armes à la violence, mais il insiste encore et encore.

Il est même possible que votre enfant outrepasse votre interdiction et cherche à tout prix à acquérir ou utiliser une arme, par exemple avec des amis. Vous avez peur que cela ne soit dans des conditions qui exposeront sa sécurité et celle de son entourage.

Alors voilà une question qui pourra, peut être, vous apporter des réponses :

Si les samourais on fait du tir à l'arc un instrument de méditation, il y a peut être une raison ?

Si votre enfant insiste vraiment, il est préferable d'encadrer son envie plutôt que de la refouler, sinon elle risque de ressurgir n’importe quand et surtout n’importe comment

Laissez le accéder à un airsoft adapté a son age (0,08 joules, donc un jouet) en mettant l'accent sur la sécurité.
Nous avons fait une page pour vous guider dans cette demarche. Apprenez lui à faire comme si c'etait une vraie.
il y a de fortes chances qu'il soit flatté de la confiance que vous lui accordez et que, passées quelques seances de tir, il oublie sa lubie.

S'il s'avère qu'il souhaite continuer et utiliser des jouets plus précis et puissants, une bonne solution pourra être de l'inscrire dans un club

Le club de tir

Le point le plus important est qu'il sera encadré et guidé. Il recevra toute la formation nécessaire pour sa sécurité et celle de son entourage.

Contrairement aux idées reçues, le tir est un sport serein. On y apprend le calme et la maitrise.

Pensez-vous qu'un excité soit capable de mettre 10 plombs d'affilés dans un cercle d'un centimètre de diamètre ?
Il est possible qu'après quelques séances, il se lasse et passe à autre chose. Quoi qu'il en soit, il aura progressé dans la maitrise de ses pulsions et il connaitra un certain nombre de règles de sécurité.

En attendant, l'expérience ne vous coûtera pas trop cher, puisqu'il est possible de se faire prêter une arme dans la plupart des club de tir. Renseignez-vous avant.

Pour votre achat, tournez vous vers un armurier et non pas n'importe quel vendeur d'airsoft sur internet. Un armurier ne vous vendra jamais une arme dangereuse pour votre enfant. Sa conscience professionnel et la loi lui interdisent. (lien vers loi)


Les idées recues

Les armes sont la cause de la violence

Lorsque l'on pense aux violences qu'entrainent les armes, le premier exemple qui vient a l'esprit, ce sont les Etats-Unis.
"Les États-Unis sont largement en tête du classement avec 290 millions d’armes, soit presque une par personne (90 petites armes à feu pour 100 habitants). Viennent ensuite le Yémen (61 armes pour 100 habitants), la Finlande (56), la Suisse (46) et l’Irak (39). La France se situe à un niveau comparable à beaucoup de pays européens, avec 32 armes pour 100 habitants." Source Wikipédia

Pourtant, on notera que la Finlande et la Suisse sont aussi très haut dans le classement, sans que ces pays ne soient connus pour la violence qui y règne.

On remarquera que la violence qui a cours au Yemen ou en Irak n'a pas vraiment pour cause les armes mais bien des troubles sociaux. on remarquera aussi, complètement en dehors de ce classement, le Nigeria (1 arme à feu pour 100 habitants) et qui a pourtant un taux de violence particulièrement élevé.

Comme le dit Keith Kraus, directeur du "small arms survey" pour le PNUD (branche de l'ONU chargé du controle des armes)

"Il n’y a pas de relation claire entre un plus grand nombre d’armes et un niveau de violence accru".

Le différence vient surtout de la culture qui entoure les armes.

De la même manière, qu'un karateka a peu de chance de se laisser entrainer dans une bagarre en boite de nuit, Il est peu probable qu'un tireur sportif, prenne son arme de compétition pour braquer une banque.

L'éducation est la meilleure barrière contre la violence

Et si je lui achète un jouet qui ne tire pas

Au premier abord, cela peut sembler être une bonne idée et cela peut même calmer les conflits. Ce qui est dommage, c'est que cela ne lui apprendra rien et que cela renforcera l'idée qu'une arme, c'est un jouet.

D'autant plus faire "pan pan" sur tout ce qui bouge, ca finit par être assez frustrant.

Les enfants acquièrent de la confiance en eux au fur et à mesure qu'on leur en accorde. Un adulte responsable, c'est d'abord un enfant qu'on responsabilise.